Renverser du sable

QUI SOMMES-NOUS

où l'éloge du slow fashion

Il y a dans chaque femme une multitude de possibles, comme un flux constant et mouvant qui rend l'inconstance constante. Une envie subtile qui peut se transformer en un ouragan de changement. Et après une tempête, le calme, aussi doux qu'une caresse, s'installe à nouveau.

Jordane Lou est une marque créée par une femme, pour toutes les femmes.

Les lignes sont fluides, sobres et viennent rencontrer les corps dans une alchimie magique. Cette fusion donne vie au vêtement et de cette rencontre née une femme sublimée, libre, rayonnante.

La femme solaire

Pour cette femme là, pas de contraintes, uniquement l'envie de s'offrir ce qui est bon pour elle. Une affirmation de vivre, de jouir, d'être. En chaque femme sommeille une multitude de possibles, et chez Jordane Lou toute une équipe s'attelle à leurs donner vie. Il y a de la passion, de la douceur, de la légèreté, du caractère, dans chaque pièce imaginée dans les ateliers de la créatrice Alexandra Payet. Payet, qui sur notre île se prononce Paillette, comme une ode à la lumière, comme le signe d'un destin : sublimer la femme dans son entière complexité.

 

Il y a chez Jordane Lou la plus belle des lumières à saisir : la vôtre...

 
 

ALEXANDRA PAYET

Styliste Créatrice de Jordane Lou

Il y a 13 ans, elle a créé Jordane Lou, cette boutique qui vous accompagne, qui a vu des jeunes filles devenir femmes, qui a vu des femmes devenir elles. Pendant longtemps, elle a sélectionné chez d’autres créateurs des pièces qui pouvaient vous habiller …mais certaines n’y trouvaient pas leur bonheur. La 1ère collection est née quand armée d’un crayon, de quelques aiguilles et d’une équipe magique, elle a décidé de créer ces pièces qui vous habilleraient toutes.


C’est en 2018 qu’elle nous présente sa première collection, ce vestiaire minimaliste qu’elle a créé pour que toutes les femmes soient habillées, se sentent puissantes, se sentent elles. Dans les collections Jordane Lou, les pièces sont créées pour être portées sans y penser, pour être cette seconde peau qui vous laisse exister, qui vous laisse être le point central. Elles sont pensées pour être portées seules ou mariées aux pièces d’autres créateurs …elles sont créées pour être vécues.

« Effacez le négatif, accentuez le positif. »

Donna Karan

 

Summer 2020 : mon féminin sacré

De la chaleur, de la Puissance, de la discrétion, de la résilience, il y a tout ça et tellement plus encore dans cet organe mystérieux niché au centre parfait de notre corps de femme. Lorsqu’on m’a dit travaille sur ton féminin sacré, c’était si flou, qu’avant de me renseigner sur la question je me suis demandée quelle partie de moi incarnait non seulement le sacré mais la féminité de ma sacralité. C’était évident : mon utérus ( oui je sais ce nom est un peu barbare) est l’incarnation de toute ma puissance créatrice.

 

À ce moment tout s’est éclairé. Le féminin sacré n’est pas dans ce que l’on voit. Comme cet organe dont tout le monde sait qu’il est là, lui qui ponctue la vie de la femme sans que nous ne soyons en mesure de le voir…le féminin sacré est là, subtil, discret, chaud…Puissant.

 

Alors, comme après chacune de mes « découvertes », j’ai été traversée par un vent d’inspiration. Le souffle féminin si sacré qui a présidé à la création de ma nouvelle collection : Mon féminin sacré. Je voulais fuir le cliché et rappeler que la féminité est un absolu qu’on sent plus qu’on ne le voit. Je voulais des pièces androgynes. Des pantalons ? Est-ce que parce qu’une pièce autrefois réservée au vestiaire masculin est portée par des femmes elle devient androgyne ? Non, je voulais plus de subtilité, je voulais de l’androgynie dans des robes.

 

Voila comment sont nées, ces robes aux formes épurées mais aux coloris affirmés. Voila ce que racontent ces tissus fluides qui parce qu’ils ne font qu’effleurer le corps en préserve tout le mystère. Voila ce que cache ses longueurs parfois si chastes qui inspirent les passions les plus torrides. Mon féminin sacré est une ode à la femme qui laisse ses courbes, son inspiration, ses ambitions et ses rêves évoluer librement dans la chaleur discrète mais si puissante de « mon androgynie »

Summer 2020 : Saint-Paul mon amour

Sans le savoir, vous étiez déjà là, chacune d’entre vous était dans un rêve il y a 13 ans. Ce qu’il y a de chouette avec les rêves c’est que si on leur accorde de l’importance il se transforme en écran radar. Sur l’écran radar d’Alexandra vous étiez toutes là, des grandes, des petites, des timides, des délurées, des rondes, des menues, des midinettes et des femmes mures…mais vous étiez nues ! Pas parce qu’elle avait une espèce de fascination pour la nudité. Non…elles rêvaient de vous habiller.

Alors il y a 13 ans, elle a créé Jordane Lou, cette boutique qui vous accompagne, qui a vu des jeunes filles devenir femmes, qui a vu des femmes devenir elles. Pendant longtemps, elle a sélectionné chez d’autres créateurs des pièces qui pouvaient vous habiller …mais certaines d’entre vous restaient désespérément nues…sur cet écran. Alors, armée d’un crayon, de quelques aiguilles et d’une équipe magique, elle a décidé de créer ces pièces qui vous habilleraient toutes.

C’est en 2018 qu’elle vous présente  sa première collection, ce vestiaire minimaliste qu’elle a créé pour que toutes les femmes de son écran radar soient habillées, se sentent puissantes, se sentent elles. Dans les collections Jordane Lou, les pièces sont créées pour être portées sans y penser, pour être cette seconde peau qui vous laisse exister, qui vous laisse être le point central. Elles sont pensées pour être portées seules ou mariées aux pièces d’autres créateurs …elles sont créées pour être vécues.

Summer 2019 : Saint-Paul mon amour

Dans ce vestiaire idéal, les tee-shirt caressent les robes et les cotons gaufrés murmurent des mots d’amour aux oreilles des toiles coton piqués. Pourtant, dans ce vestiaire aucune pièce ne concurrence l’autre, aucune forme n’évince l’autre.

Non, par ce que ce vestiaire a été conçu à mi chemin entre l’éternel féminin et l’androgynie. Est-ce que c’est possible ? Oui ! Oui quand on fait le pari de travailler des coupes simples mais dans des matières texturées, des matières de caractères, des matières qui rappellent qu’être femme c’est s’autoriser à être plurielle.

Saint-Paul mon amour du nom de ma ville Natale, est un rugissement silencieux d’assurance et de pouvoir ! En quoi ? Où y a-t-il plus d’espace d’expression que dans une collection de basiques ? Où la femme a – t-elle plus le loisir de se réinventer qu’avec des pièces minimales ? Où votre veste à sequins, votre top léopard ou vos boucles d’oreilles oversize seront-ils mis plus en valeur que mariés à ce petit Kimono uni beige ? Quand ce teint de pêche gagné à coup de séance de yoga, de petit plats healthy et de consommation équitable sera-t-il plus admiré que lorsque vous dévoilerez une épaule, un dos ou une nuque au gré de ces coupes efficaces.

Ces pièces sont déclinables à l’infini, portable par chacune de façon si personnelle. Ces pièces sont l’illustration de ce que j’appelle le minimalisme éclairé. C’est parce qu’elles sont si élémentaires qu’elle permettent l’expression de l’unicité.

Je conçois le pouvoir, comme quelque chose qui se prend, je conçois la féminité comme quelque chose qui se dégage, je conçois l’assurance comme quelque que chose que l’on vit. Saint-Paul mon amour est ce vestiaire idéal, où la femme prend le pouvoir, dégage sa féminité et vit sa confiance.

Summer 2018 : 12 ans déjà

12 ans que je choisi chez mes marques favorites les pièces que je vous présente dans mes boutiques.

12 ans que j’apprends à vous connaître, 12 ans que je pars à la recherche de ce qui vous ressemble, de ce que j’ai envie de vous faire découvrir.

Au bout de 12 ans je devais me rendre à l’évidence. Chaque marque a son ADN, je ne pouvais pas continuer à chercher chez les autres ce qui prenait une forme de plus en plus précise en moi!

Et… une fois que je m’étais rendue cette évidence, une fois que je m’étais avoué cela je n’avais plus le choix!!!

Créer devenait le seul moyen de mettre fin à mes insomnies à ma soif inextinguible de La bonne pièce à ces désirs inassouvis de formes et de matières!

Alors… bébé chéri d’une collaboration éminemment féminine (patience, je vous en parle dans mes prochains posts), la collection Jordane Lou Prêt a porter est née.

 

Cette collection pourrait s’appeler « subtil » tant nous avons cherché à mystifier la féminité en la suggérant. Des matières fluides, des formes amples donnent du mouvement à un ADN androgyne et boyish. Pourtant ces pièces, échappées de mon dressing idéal peuvent être portées , détournées , accessoirisées par chacune de la plus masculine à la plus preppy, de la plus classique à la plus folk. Tout y est si versatile!

Pivoine & Colibri

Toujours tropical, mais plus sulfureuse, voici la nouvelle collection de robe de demoiselles d’honneur Pivoine & Colibri.

Parce que sous nos tropiques, il n’y a pas que de jolis anthuriums rouges qui poussent sous un soleil d’or niché au cœur d’un ciel turquoise, parce qu’il y a parfois ce ciel gris lourd et chargé qui nous accueille lorsque nous ouvrons nos grosses portes en bois le dimanche matin, parce que parfois un minuscule cours d’eau répondant aux provocation de la pluie se transforme en un torrent menaçant. Parce que les tropiques sont multiples, après vous avoir présenté le coté enchanteur des tropiques dans notre première collection, nous voulions en exploré le coté volcanique si souvent délaissé…

Restez informé de nos bons plans et nouveautés

  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest
  • LinkedIn

Méthode de paiement

Accessibilité

Méthode de livraison

©2021 pour Jordane Lou par Neil Vaudin

Rochana

Crédit photo : BlackPha Modèles : Angélique Carter & Jamie-Lee Carter Stylisme : Alexandra Payet